Thursday , November 27 2014
Breaking News
Home / Tour in France / Une coutume française devenue mondiale : le Beaujolais Nouveau
Une coutume française devenue mondiale : le Beaujolais Nouveau

Une coutume française devenue mondiale : le Beaujolais Nouveau

Novembre est pour les Français bons vivants un mois à retenir. Un grand rendez-vous annuel typiquement français passionne aujourd’hui le monde entier. La fin de la saison des vendanges voit se dérouler une fête désormais mondiale : l’arrivée du Beaujolais Nouveau. C’est l’occasion de partager autour de cochonnailles un bon verre de vin. Partager, oui. Cochonnailles, oui. Bon verre de vin, peut-être pas.

Chaque année, déferlent sur les marchés, dans les cafés et restaurants et les grandes surfaces des millions de bouteilles de Beaujolais Nouveau. Si vous souhaitez venir en France pour améliorer votre français, notre équipe se fera un plaisir de vous accompagner à la découverte de cette coutume de bon vivant. Elle pourra aussi vous programmer des cours de français selon votre niveau. N’hésitez pas à nous contacter, pour toute question sur les cours de français dans une école à la renommée mondiale.

L’histoire du Beaujolais Nouveau

Revenons tout d’abord sur l’histoire de cet événement bien français. Spécialement dans la région productrice du Beaujolais, a été instaurée, en 1951, la coutume du “Beaujolais Nouveau”, vin primeur de l’année que les producteurs du cru ont l’autorisation de vendre leur vin primeur avant la date normalement fixée du 15 décembre. Se déroulant alors à une date variable, cette fête a eu lieu le 15 novembre de chaque année de 1965 à 1985. Elle est, depuis cette date, organisée le troisième jeudi du mois de novembre.

Où se trouve le Beaujolais Nouveau ?

Ce vin, composé en majorité de Gamay, provient de vignobles situés au sud de Mâcon et au nord de Lyon. C’est une zone d’environ 55 kilomètres de long et composée de sols pauvres et difficiles à travailler, en raison de leur relief abrupt. Ces conditions difficiles conviennent parfaitement au gamay qui est un cépage fort et très fertile. Cette fertilité n’est pas synonyme de qualité, le terrain difficile vient contre-balancer cette fertilité et permet d’augmenter la qualité de la production.

La part du Beaujolais Nouveau dans la production

Le Beaujolais Nouveau représente près d’un tiers de la production globale de l’appellation Beaujolais. En tant que vin primeur, son goût est pourtant peu apprécié par les vrais amateurs de vins. L’importance qu’a prise la production de Beaujolais Nouveau est surtout due au marketing efficace des coopératives de vignerons qui l’ont fait connaître à travers le monde. Ils ont ainsi réussi à instaurer une tradition jeune mais néanmoins fortement ancrée de Paris à Tokyo.

Donnons-nous rendez-vous au café du coin, pour siroter entre amis un de ces fameux Beaujolais Nouveau, au goût de banane, fraise ou encore cassis. Nous dégusterons entre amis quelques cochonnailles locales et prendrons soin de rentrer à pied.

Crédits Photo http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Georges_Duboeuf_Beaujolais_nouveau.jpg

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

Scroll To Top